Incontinence et sexualité

L’incontinence est un sujet tabou pour les femmes comme pour les hommes dans la vie quotidienne et a un impact sur votre bien-être. Parler de sexualité et avoir des rapports sexuels lorsque l’on est incontinent peut faire peur ou encore isoler. Que faut-il savoir ? 

D’une manière générale, les personnes atteintes d’incontinence limitent ou évitent d’avoir des activités sexuelles. L’incontinence entraine de la crainte et de la gène chez les personnes qui en souffrent. La peur de la fuite est omniprésente. 

À qui en parler ?

  • Le plus important est d’en parler avec votre partenaire afin de maintenir le niveau d’intérêt sexuel dans votre couple. Le sujet peut paraitre complexe à aborder mais il est indispensable. Il prouvera la confiance que vous avez l’un envers l’autre en abordant un sujet intime et personnelle. En parler, permettra également à votre partenaire de comprendre votre réticence vis à vis des relations sexuelles.
  • Vous pouvez aussi aborder le sujet avec votre médecin traitant afin qu’il détermine l’origine de votre incontinence, les traitements possibles, les solutions pour continuer de vivre normalement sans se soucier des fuites et vous redonner de l’assurance pour pouvoir parler avec votre partenaire.

Quels sont les astuces pour retrouver une vie sexuelle lorsque l’on souffre d’incontinence ?

  • Travaillez le sphincter urinaire et les muscles du plancher pelvien avec une rééducation du périnée. 
  • Urinez avant les activités sexuelles afin d’éviter d’avoir une fuite au moment de l’acte. 
  • Évitez au maximum de boire (eau, boissons gazeuse, thé, café), l’heure qui précède le rapport sexuel.
  • Après avoir discuter avec votre partenaire, trouvez les positions dans lesquelles vous vous sentez le/la plus à l’aise. 

L’INCONTINENCE ON EN PARLE

Hopicile vous propose son blog dédié à l’incontinence et sa rubrique Incontinence urinaire.

Laisser un commentaire